Contact
Essai gratuit
Talent |

10 MIN

Intrapreneuriat : pourquoi le mettre en place dans votre entreprise ?

intrapreneuriat
Alexandre Diard
intrapreneuriat

De plus en plus utilisé en entreprise, l’intrapreneuriat s’impose comme un processus créateur où l’on remet les salariés et l’innovation participative dans les entreprises et dans les startups.

Que ce soit pour développer un modèle économique ou l’adapter aux évolutions d’un marché du travail concurrentiel, l’intrapreneuriat présente de nombreux avantages, à condition que l’entreprise suive certaines règles si elle souhaite innover.

Découvrons les principaux atouts de l’intrapreneuriat.

Nos autres articles:

Comment développer l'engagement collaborateur de votre entreprise? 

Management par objectif: une solution pour les employés les plus mobilisés

Le Talent management, une stratégie clé pour l'entreprise

Réserver démo

Qu’entend-on par «Intrapreneuriat » ?

Principe de l’intrapreneuriat

L’idée de l’intrapreneuriat est de donner aux salariés et collaborateurs les moyens nécessaires de réfléchir, de rêver, d’agir et d’aider à innover en créant rapidement et de manière entrepreneuriale au sein de l’entreprise ou de l’organisation.

Tout en étant salariés, ils doivent commencer à penser comme des entrepreneurs.

 La forme importe peu puisque cela peut être un salarié qui a une excellente idée participative dont il souhaite faire part ou faire aboutir par lui-même, ou encore un collaborateur qui imagine une nouvelle façon plus efficace de faire avancer un programme innovant.

Dans cet esprit d’entrepreneuriat interne, on parle alors d’intrapreneuriat.

Pour amener chaque collaborateur et chaque employé de l’entreprise à devenir un acteur innovant, les services des ressources humaines doivent concentrer leur communication autour de 3 axes :

  • Créer une culture d’entreprise entrepreneuriale… et intrapreneuriale ;
  • Inciter le personnel à développer des nouveautés, des idées et des projets innovants par le biais de bonus, d’avantages, de participations ou encore de mise en avant ;
  • Récompenser et non pénaliser la prise de risque, même si l’objectif n’est pas atteint.

A l’instar d’un incubateur ou d’un accélérateur de talents, l’essentiel se situe non pas dans le résultat, mais dans la démarche. Comme en recherche et développement, le salarié, et le manager ainsi que la DRH doivent intégrer que l’erreur et l’encouragement sont deux faces d’une même pièce qui illustrent l’apprentissage.

Selon Richard Branson, entrepreneur britannique réputé grâce aux succès qu’il rencontre avec sa marque Virgin Group, l’intrapreneur est « un employé qui a le soutien financier et moral et la liberté de créer un nouveau produit ou un service unique. » Il n’a pas besoin de suivre les protocoles habituels de l’entreprise ou de la startup qui l’emploie.

Réserver démo

L’intrapreneuriat : une initiative innovante

À l’image d’une start-up, l’entreprise collaborative qui intègre des intrapreneurs au sein de son équipe met toutes ses chances de son côté pour accroitre sa créativité (design thinking).

En effet, en faisant appel à des intrapreneurs, les RH souhaitent trouver des idées novatrices et cherchent à faire fonctionner un business model qui représente une petite révolution pour l’entreprise.

Mais il importe que les salariés concernés par l’intrapreneuriat aient un puissant état d’esprit d’entreprendre. En effet, le défi est omniprésent et chaque porteur de projet va être amené à prendre des risques comme s’il créait sa propre entreprise.

L’intrapreneuriat se situe au cœur de l’innovation technologique. On parle alors d’open innovation où la créativité et la volonté du salarié seront mises en avant.

L’intrapreneur est à la tête d’une innovation collaborative ou innovation sociale au sein de l’entreprise, il porte un projet d’entreprise qu’il a sous sa responsabilité. C’est pourquoi l’esprit d’équipe et l’envie de collaborer sont deux notions très importantes pour parvenir à un résultat satisfaisant.Réserver démo

Pourquoi songer à l’intrapreneuriat pour votre entreprise ?

Le principal atout de l’intrapreneuriat au sein de l’entreprise est cette capacité à libérer le potentiel et la créativité de chaque collaborateur, à remettre les innovations au cœur des processus de production.

Inévitablement, cela a des répercussions positives sur les équipes puisqu’on retrouve un renforcement de la cohésion entre collaborateurs et l’équipe managériale qui travaillent à créer une connexion forte et constructive.

 Pour l’entreprise, l’intrapreneuriat représente une formidable opportunité et la possibilité de nouvelles perspectives si elle décide de laisser libre court à l’imagination des uns et des autres. En effet, chaque collaborateur va raisonner comme s’il créait sa propre société.

Cet état d’esprit va faire émerger des comportements et des qualités professionnelles très intéressantes comme l’ambition, le sens de la responsabilité et une connaissance de la culture d’entreprise.

Pour le salarié, l’intrapreneuriat représente une possibilité de se démarquer de ses collègues dans son travail et aussi de gagner la confiance de sa hiérarchie (manager, dirigeant, chef d’équipe, chef de projet, etc.).

La mission d’intrapreneuriat est une mission pour laquelle le collaborateur est moins soumis aux consignes de sa hiérarchie, il est le maitre de son propre bateau. Et si cela se révèle fructueux, si le collaborateur intrapreneur atteint ses objectifs, il n’est pas rare d’observer un changement dans son activité professionnelle par la suite.

Réserver démo

Quelles sont les qualités requises pour un intrapreneur? 

Si un ou plusieurs de vos collaborateurs et salariés ont toujours rêvé de développer leur propre start-up avec une branche de l’entreprise tout en prenant le moins de risque – c’est-à-dire en restant salarié de la société – alors l’intrapreneuriat est possiblement fait eux.

Cependant, plusieurs critères et certaines qualités indéniables sont requis pour devenir un bon entrepreneur.

C’est au DRH, responsable des RH, au service du management ou au dirigeant de l’entreprise de prendre conscience de ces atouts pour proposer un projet en adéquation.

Voici 3 principales qualités à retenir.

1) Aimer la culture d'entreprise

La 1ère condition pour instaurer l’intrapreneuriat est que le collaborateur doit avoir l’esprit entrepreneurial et aime la culture d’entreprise.

Ainsi, le collaborateur va œuvrer dans le seul intérêt de l’entreprise, il est donc impératif qu’il s’investisse à fond dans ce programme d’innovation interne.

2) Se montrer créatif

En plus de l’amour et de l’envie d’entreprendre, le salarié doit se montrer particulièrement agile et créatif pour réaliser sa mission d’intrepreneur.

En effet, l’objet même de sa mission est d’analyser les éventuels freins et d’identifier les problèmes de l’entreprise pour trouver des solutions créatives.

En tant qu’intrapreneur, il saisit donc cette opportunité pour apporter de nouvelles idées dans un secteur d’activité ou un métier qu’il maitrise parfaitement.

Réserver démo

3) Se montrer résistant face à sa hiérarchie

Sans se montrer trop obstiné, le salarié intrapreneur doit être capable de résister à sa hiérarchie si celle-ci cherche à contrôler de trop près son travail.

Cependant, il est tout à fait normal que l’entreprise garde un œil sur les activités de l’intrapreneur puisque c’est elle qui alloue un budget pour ce projet d’innovation ouverte et collective.

 Toutefois, la mission en place d’une mission en intrapreneuriat obéit aux mêmes règles que pour n’importe quel autre appel à projets innovateurs.

L’entreprise doit rester discrète pour laisser la place à l’intrapreneur de faire émerger des procédés innovants, lesquels pourront par la suite être mis au profit de l’entreprise.

 L’intrapreneur doit être suffisamment autonome et indépendant pour mener à bien son projet tout en faisant attention à ne pas dépasser les financements qui lui sont fixés.

Réserver démo

Comment mettre en place l'intrepreneuriat

Voici quelques clés pour structurer et soutenir l’intrapreneuriat au sein de votre entreprise. 

Chercher l'intrapreneur dans les salariés

Créer une culture intrapreneuriale ne s’invente tout seul, il ne suffit pas de créer des intrapreneurs.

En fait, ces collaborateurs motivés existent déjà au sein de votre structure, il convient de les identifier, de les encourager et de les motiver.

Si ces travailleurs bousculent le quotidien des entreprises, qu’elle soit leur taille (PME, incubateurs, start-ups, grands groupes ou grandes entreprises) ou leur activité (tech, l’immobilier, le management, etc.), cela se révèle un bon signe, car cela démontre une véritable créativité.

Se montrer inclusif

En tant que dirigeant ou responsable des ressources humaines, vous devez vous montrer inclusif, c’est-à-dire intégrer les intrapreneurs au sein même de vos équipes existantes.

Cela renforce la valeur du travail sur le terrain en donnant aux collaborateurs l’opportunité de s’impliquer dans leur écosystème professionnel et de booster une saine compétitivité.

Réserver démo

Donner la propriété aux salariés

L’intrapreneuriat, c’est aussi accepter que vos collaborateurs et salariés aient la faisabilité de devenir propriétaire des nouveaux produits (brevets) qu’ils créent.

Comme dans une incubation, l’intrapreneuriat est le fait d’encourager les uns et les autres à prendre des décisions dans des écosystèmes parfois surprenants tout en en restant indépendant de la chaine de commandement.

Accepter la prise de risque

Etre intrapreneur, c’est entrer dans une bouche d’accélération.

C’est prendre des décisions et surtout prendre des risques intelligents, quitte à ne pas avoir peur du ridicule ou de la persécution en cas d’échec.

Inclure tout le monde

En matière d’intrapreneuriat, votre entreprise doit encourager l’activité de tout le monde, y compris du personnel dit de soutien comme les avocats, les comptables, les managers, les ressources humaines. On parle ici d’intelligence collective.

 Avec agilité et adaptabilité, les intrapreneurs sollicitent régulièrement les idées innovantes de toute l’entreprise (brainstorming). Car tout le monde a le potentiel innovant, le petit truc en plus qui peut faire la différence et ainsi participer à l’édifice.

Réserver démo

Avoir les moyens de ses ambitions

Il est indispensable que pour lancer une mission d’intrapreneuriat, les entreprises innovantes se montrent à la hauteur de leurs ambitions.

Ainsi, grâce à une méthode de promotion, vous permettez aux intrapreneurs de dégager du temps pour leur projet innovant.

Récompenser et encourager l’attitude intrapreneuriale

Au lieu de stigmatiser et de montrer du doigt ce qui ne va pas, l’entreprise intrapreneuriale célèbre les petites et les grandes réussites ainsi que les intrapreneurs eux-mêmes, que ce soit sur le plan individuel ou de manière collective.

La reconnaissance ou la récompense sont des leviers puissants pour mieux innover et booster les intrapreneurs. Cela leur fournit une raison supplémentaire de poursuivre leurs efforts.

Allouer un budget adéquat

L’une des principales difficultés pour les appels à projets intrapreneuriaux est l’incapacité à obtenir des ressources nécessaires.

Dès lors, en créant un budget dédié, votre entreprise peut incuber de nouvelles idées et de nouveaux projets d’innovation digitale ou technique.

 En somme, inciter le personnel à faire preuve d’innovation ouverte sur son lieu de travail en lui donnant les ressources et les outils nécessaires contribue à créer une main-d’œuvre et des équipes très engagées, favorisant les succès individuels et collectifs.

Réserver démo