Contact
Essai gratuit
Innovation |

10 MIN

Applications composables : incarnent-elles l'avenir du SIRH ?

composable
Alexandre Diard
composable

Depuis une dizaine d’années, la tendance est l’adoption du cloud qui consiste en la migration des applications clés vers le “ cloud “, notamment les systèmes ERP. Cependant, les entreprises ont vite compris que cela ne suffirait pas à garantir une capacité d’adaptation suffisante sur des marchés en constante évolution. En effet, ces applications clés sont souvent fondées sur des systèmes monolithiques complexes s’appuyant sur des technologies et des méthodologies obsolètes. Ce “legacy” (héritage) manque de flexibilité et d’interconnexion, ce qui handicape l’optimisation des tâches. 

 Le monde digital d’aujourd’hui exige des processus fluides et ultra personnalisés. 

 Ainsi la transformation digitale entre dans une nouvelle ère et se focalise désormais sur le développement d’applications évolutives, composables et connectées. Selon Gartner, d’ici 2025, on investira davantage dans les applications composables que dans les monolithiques. Il convient donc de modifier notre compréhension du SIRH et de ses limites. 

En outre, les entreprises ont bien conscience que la tendance du composable est bien plus qu’un engouement passager. C’est en fait un mouvement de fond lié à la nécessité de s’adapter en permanence aux attentes mouvantes des salariés et des clients. En fait, selon une étude récente de Salesforce, 88 % des clients souhaitent que les organisations accélèrent leurs initiatives digitales après la pandémie de COVID-19. 

Réserver démo

Nos autres articles :


Qu'est-ce qu'un SIRH et comment le choisir ?

Pourquoi le futur des logiciels en Saas est le Paas ? 

 

Comprendre les applications composables 

Le terme "composable" reflète un état d'esprit qui encourage les entrepreneurs à innover de manière agile et sécurisée en misant sur un système modulaire. Il existe différents scénarios possibles dans l’évolution d’une organisation et son architecture doit être conçue en prévision de toutes ces éventualités. 

 Cette approche diffère de celle adoptée aujourd’hui par de nombreuses structures et systèmes. Traditionnellement, tous les éléments d’une structure sont centralisés dans une architecture unique et rigide qui contrôle chaque pièce de l’ensemble. Cette interdépendance nuit à la réactivité nécessaire face aux mutations du marché, compte tenu de la difficulté à modifier ce type de structure monolithique. 

 Le système composable donne la possibilité de contourner le problème. Dans cet environnement, la gestion des processus et des applications est beaucoup plus souple, chaque élément étant traité comme un composant à part entière. 

En savoir plusPourquoi les applications composables gagnent-elles en popularité ? 

Comme pour tout bouleversement dans un domaine, il faut une crise pour provoquer un changement majeur. Les dysfonctionnements vécus sur le lieu de travail lors de la COVID-19 ont incité de nombreuses organisations à réagir. Elles ont ainsi investi dans des outils qui les préparent mieux aux situations imprévues, comme la dépendance au «cloud computing ».  

 Bien sûr, la pandémie n’est pas la première perturbation majeure à laquelle nous sommes confrontés dans le monde des affaires, et ce n’est très probablement pas la dernière. La résilience et l’adaptabilité sont donc devenues les priorités essentielles en matière d’initiatives numériques. 

D’abord tentées de faire évoluer les systèmes et solutions en place, les entreprises ont très vite réalisé que ces applications n'avaient pas l'agilité nécessaire pour suivre le rythme effréné du changement. La question se pose maintenant : que faire pour renforcer notre résilience ? Comment investir dans une technologie évolutive alors que les ressources sont limitées et que les dirigeants sont plus soucieux des coûts que jamais ? 

 En réponse, les applications composables offrent une approche flexible permettant aux sociétés de connecter des logiciels, des services et des microservices. Elles deviennent ainsi de véritables centres de données.  

En savoir plus

Les principaux éléments d’une application composable 

Applications métier 

Les applications métier sont les outils qui fournissent les microservices ou les éléments constitutifs des applications composables. Ils favorisent la composabilité en adoptant les grands principes des solutions composites. Celles-ci fonctionnent avec une architecture modulable et peuvent être gérées individuellement en fonction des impératifs. Autonomes et indépendantes, elles préservent l’élasticité que vous souhaitez donner à votre logiciel applicatif. 

 Les différentes applications RH sont orchestrées à l’aide d’API et d’interfaces capables d’assembler des flux de travail ou des opérations plus complexes. Enfin, les applications métier doivent être "découvrables'', i.e. développées dans un souci d’adaptabilité. En d’autres termes, elles sont faciles à mettre à jour ou à modifier au fur et à mesure de l’évolution de vos attentes. Elles apportent plus d’évolutivité dans vos besoins quotidiens.  

En savoir plus

Expérience utilisateur 

Les systèmes RH fournissent une multitude de microservices à l’utilisateur final. L’expérience utilisateur (UX) correspond à l’ensemble de ces microservices. En outre, l’UX doit refléter les attentes et responsabilités spécifiques de chaque employé et son rôle dans l’organisation. L'expérience proposée par une application composée est différente de l'expérience numérique traditionnelle. En effet, pour designer et développer des composants, il faut veiller à ce que chaque composant remplisse sa fonction en tenant compte du mode de travail de l’utilisateur final. 

 Par exemple, lors de l’intégration d’un nouvel employé, les fonctionnalités et données dont dispose le responsable des ressources humaines sont différentes de celles fournies à un professionnel de l’informatique. Cette personnalisation du « front-end » est un aspect essentiel des applications composables. Elle favorise un fonctionnement agile en toute transparence. 

En savoir plus

L’analyse en composantes principales (ACP) 

L’analyse en composantes principales (ACP) est la technologie de base qui prend en charge les outils nécessaires à la création d’applications composables. Grâce à cette plateforme, les équipes interfonctionnelles travaillent en étroite collaboration. Elles créent des expériences utilisateur personnalisées par assemblage et réassemblage d’une suite d’outils. Vous y trouverez une compilation de microservices spécialisés assemblés à partir de sources multiples. 

Centre de données 

Le hub est l’élément des applications composables donnant accès à l’ensemble de leurs données issues des différents systèmes. Alors que les données utilisées pour les en applications métiers sont souvent incompatibles entre elles, le lac de données devient la seule véritable source de données. 

 Par exemple, les données peuvent être collectées à partir des systèmes RH, comptables, opérationnels et CRM pour créer un référentiel unique. Elles peuvent ensuite être utilisées pour effectuer des analyses ou pour des initiatives d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique (« AI automation »). Du fait de la multiplication des applications logicielles dédiées aux différents besoins, il n’y a pas de centre de données à proprement parler. D’où la nécessité d’une infrastructure où sont disponibles toutes les informations provenant des différents fournisseurs de services du "cloud'', telle la plateforme en tant que service (ou PaaS, Platform as a Service). 

En savoir plus

L’approche composable de PeopleSpheres 


Le “framework” applicatif RH

Un changement progressif vers la composabilité ou frameworks est possible. PeopleSpheres aide ses clients à transformer leurs fonctionnalités RH en une application composable. Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreuses suites HCM (Human Capital Management) qui répondent à une pléthore de besoins RH. Cependant, l’avenir des systèmes RH prend la forme d’un socle d’applications. Il s’agit d’une nouvelle façon de structurer les systèmes RH qui utilise l’approche composable. En donnant la possibilité de choisir les outils les mieux adaptés aux exigences spécifiques de l’entreprise, disposer d’une infrastructure modulable apporte de la flexibilité lorsque vous avez besoin de nouvelles fonctionnalités 

 L’intégration de plusieurs Apps RH permet d’améliorer la performance de l’ensemble de l’écosystème. La simplicité du modèle à guichet unique combinée à la personnalisation marque une nouvelle orientation pour les suites HCM. Sur cette base, un nouveau type de solution apparaît : la plateforme d'expérience employé. 

Composabilité et expérience employé 

La solution PeopleSpheres, une plateforme cloud, fournit un service centré sur l’employé. Elle prend en compte l’expérience spécifique de chaque collaborateur. Ils sont tous différents et chacun doit avoir une réponse qui lui est propre. Grâce à une approche composable, la direction des ressources humaines accompagné du DSI procurent une information pertinente à chaque employé modelant ainsi une expérience fluide tout au long de son parcours au sein de l’organisation. Cela permet également de piloter aisément leur stratégie RH 

Ainsi, les employés d’une même équipe, mais à l’autre bout du monde, doivent accéder à leurs applications de paie différents pour consulter des informations sur leur rémunération, mais partagent une même solution de gestion des performances. Avec un logiciel de gestion RH composable, vous pouvez structurer votre système RH pour que chaque salarié ait accès à ses données sans pour autant avoir à gérer plusieurs systèmes séparément et facilite la « data integration ». Vous avez ainsi un large choix de prestataires que vous pouvez sélectionner selon les spécifications de vos besoins via une marketplace dédiée.  

En savoir plus

Nos articles similaires